PASSER À L'ACTION

image109

L'heure est venue.

Il est temps d'admettre que c’est un gaspillage éhonté de distribuer d’office 3,5 millions de sacs à pub par semaine à toute la population québécoise (7 millions lorsqu'une des circulaires est dans un sac distinct, ce qui arrive de plus en plus souvent).


Mais pour que le message se rende à bon port, il va falloir plus qu'une simple plainte. Vous pouvez agir de plusieurs façons :


Commencez par mettre le bon logo sur ou près de votre boîte à lettres (contactez-nous pour l'obtenir par courriel). Vous pouvez aussi utiliser une affiche-maison, mais les règlements municipaux n'obligent pas les distributeurs à respecter les variantes.


Et si vous recevez quand même des circulaires :


Envoyez ne serait-ce que deux lignes de protestation à votre bureau d'arrondissement ou à la mairie de votre municipalité (à Montréal, vous pouvez aussi téléphoner au 311, même la fin de semaine). Signalez des infractions précises, comme la circulaire d'une entreprise clairement identifiée ou des courroies de plastique laissées à des endroits spécifiques. 


Mais surtout, si vous habitez la métropole :


Aidez-nous à faire changer le règlement municipal. Au cours des trois premiers mois de 2019, la Ville de Montréal organisera une consultation publique autour de son Plan directeur de gestion des matières résiduelles, et nous y ferons la promotion de nos propositions visant à réformer la distribution des circulaires. Pour joindre votre voix à la nôtre, écrivez à CharlesMontpetit@yahoo.com, en précisant quel est votre arrondissement.

Et enfin :


Passez le mot sur les réseaux sociaux (#antipublisac), écrivez aux journaux et informez-nous de vos efforts pour qu’on en mesure la progression. Le message va bien finir par être entendu.


Au nom de notre environnement urbain, nous vous remercions du fond du cœur.